From Almaty to Altai – D’Almaty à l’Altai

After an intense crossing of Central Asia, we are quite happy to arrive in Almaty where we planned to rest for a few days. It’s a big city, the former capital of Kazakhstan, and we immediately feel a bit at home 😉

Après une traversée de l’Asie Centrale haute en couleur, on n’est pas mécontents d’arriver à Almaty où on a prévu quelques jours de halte pour se reposer. C’est une grande ville, l’ancienne capitale du Kazakhstan, et on se sent tout de suite un peu chez nous 😉

P1080707

Almaty is a nice city, crossed by large avenues with trees, and with many parks… We feel good here! In spring, we are told there are apple trees in flowers everywhere – Almaty means apple city. On top of this we found a nice hostel with the so-called best mattresses in Central Asia… It’s true that a good mattress is more comfortable than a piece of wood 🙂

Almaty est une ville agréable, traversée par de larges avenues bordées d’arbres, avec de nombreux parcs… on s’y sent bien! Au printemps, il parait qu’il y a des pommiers en fleurs partout – Almaty, ça veut dire la ville des pommes. En plus on a trouvé une auberge de jeunesse avec soi-disant les meilleurs matelas d’Asie Centrale… C’est vrai qu’un bon matelas c’est quand même plus confortable qu’une petite planche de bois 🙂

P1080708

The first fresh winds of autumn are arriving, it feels a bit weird to see the children (dressed in a very smart way) go back to school, grown-ups go back to work, when we still have one year of travelling ahead of us… But don’t worry, we quickly got used to this idea!

Les premières fraîcheurs de l’automne arrivent, la rentrée est dans l’air, ça nous fait un peu drôle de voir les écoliers (habillés sur leur 31) reprendre le chemin de l’école, les adultes retourner au travail, alors que nous avons encore un an de voyage devant nous… Mais rassurez-vous on s’y fait vite!

P1080710

As we walk around the city, we get more familiar with Kazakh’s culture and their taste for show-off.

Au détour de nos petites balades, on se familiarise avec la culture des Kazakhs et leur goût pour le bling bling.

P1080714

Once the batteries are charged, we take the road again, direction Russia. The landscapes are more various than during our first stay in the country (mountains, lakes, hills, forests…), the end-of-summer light is soft, the road is good, and temperatures are just perfect for riding. We were afraid to get a bit bored but finally it goes easily. Cities or villages remain quite few (about every 200 km), and in between there is not much, which makes it easy for camping.

Une fois les batteries rechargées, on reprend la route, direction la Russie. Le paysage est plus varié que lors de notre premier passage dans le pays (montagnes, lacs, collines, forêts…), la lumière de fin d’été est douce, la route est bonne, les températures sont idéales. On avait peur de s’ennuyer un peu mais finalement ça passe tout seul. Les villes ou villages restent quand même bien rares (tous les 200 km environ), et entre deux il n’y a pas grand-chose, pratique pour camper.

P1080717P1080722P1080724

Lunchtime in the local canteens is always a good moment, it changes from pasta in soup and tuna-can sandwiches.

Les déjeuners dans les cantines locales sont bienvenus, ça change des pâtes à la soupe en sachet et des sandwiches au thon en conserve!

P1080718

Our crossing of Kazakhstan ends with a night in Semey, not far from the Russian border. The city is sadly known for being irradiated by the Russian nuclear tests performed in the North-East of Kazakhstan.

Notre traversée du Kazakhstan se termine par une nuit à Semey, non loin de la frontière russe. La ville est tristement célèbre pour avoir été irradiée par les essais nucléaires russes réalisés dans le Nord-Est du Kazakhstan.

The following day, we keep going towards the North, the crossing of the Russian border is very fast, that’s nice! Once on the other side, we immediately feel somewhere else, the landscapes, the houses, the people are different, even though we are only a few kilometers away from Kazakhstan. The magic of borders… We keep driving to Barnaul where we need to collect new tires.

Le lendemain, on poursuit vers le Nord, le passage de la frontière avec la Russie est très rapide, chouette! Une fois de l’autre côté, on se sent tout de suite ailleurs, les paysages, les maisons, les gens sont différents alors qu’on n’est qu’à quelques kilomètres du Kazakhstan. La magie des frontières… On poursuit la route vers Barnaul où nous devons récupérer de nouveaux pneus.

P1080725P1080726

There, we meet Sacha & Alina who welcome us to their home, they are a very nice couple! They take us for a walking tour of Barnaul, tell us about their trips in Europe and their rafting adventures in the Altai.

Là-bas nous rencontrons Sacha & Alina qui nous accueillent chez eux, un couple super sympa! Ils nous emmènent faire le tour de Barnaul, et nous racontent leurs voyages en Europe et leurs aventures en rafting dans l’Altai.

P1080729

After Barnaul, we head up to the Altai mountains, from where we will reach Mongolia. There are a lot of trees, and special camping spots along the river, it’s really nice.

Après Barnaul, on reprend la route vers les montagnes de l’Altai, qui vont nous conduire jusqu’à la Mongolie. C’est très boisé, et il y a des espaces de camping aménagés le long de la rivière, très sympa!

P1080754 P1080752 P1080751 P1080748P1080740 P1080737 P1080736

One last touch of comfort before Mongolia 😉

Une dernière petite touche de confort avant la Mongolie 😉

P1080741P1080744

Advertisements

Russia / Russie – part 1

To change a bit from our previous articles where everything is super nice and we live great adventures, it’s time to reveal another side of our trip which is sometimes synonymous with small hassles…
Imagine your is stomach up side down, you are on a moderately glamor highway petrol station, on a road packed with stinky trucks (emission standards are probably not the same here as at home, or perhaps there are simply not such standards here) …

Pour changer un peu de nos articles précédents où tout est super beau et on ne vit que des aventures formidables, il est temps de vous révéler un autre visage de notre voyage qui est parfois synonyme de petites galères…
Imaginez-vous le bide en vrac, sur une aire d’autoroute moyennement glamour, sur une route encombrée de camions qui empestent (les normes antipollution ne doivent pas être les mêmes ici que chez nous, ou peut-être qu’il n’y en a pas tout simplement)…
P1080044

Too bad, let’s continue, we still have a few thousand miles to go to cross Russia. In the evening, we find a cute little place to stay, everything seems to work better. Error. After half an hour negociation with the person at the reception without being able to understand each other, she finally says that she does not want us in her hotel because we don’t have Russian passports … Nice welcome! With all that the night begins to fall, so we end up in a motel along the road that destroys our budget efforts from the last days.

Tant pis, on poursuit, on a tout de même un petit millier de kilomètres à parcourir pour traverser la Russie. Arrivé le soir, on trouve un petit hôtel super mignon, tout semble s’arranger. Erreur. Après une demi-heure à parlementer avec la personne à l’accueil sans réussir à se comprendre, elle finit par nous dire qu’elle ne veut pas de nous dans son hôtel parce qu’on n’a pas de passeport russe… Sympa l’accueil! Avec tout ça la nuit commence à tomber, donc on finit dans un motel au bord de la route qui réduit à néant nos efforts budgétaires des derniers jours.
P1080052

At least we have an amazing shower with radio, telephone, air conditioning and several lighting scenes. So amazing that after twenty minutes we still can not find how to turn on the water, when we are dying to wash after a long day of driving and wild camping the day before in Georgia. Guillaume will finally asks for help. We are entitled to a course in Russian on how to use the shower, in which we get details on all water jets and co.

Au moins on a une douche au top avec la radio, le téléphone, la clim et plusieurs ambiances lumineuses. Tellement au top qu’après vingt minutes on n’arrive toujours pas à trouver comment faire couler l’eau, alors qu’on meurt d’envie de se laver après une longue journée de route et un camping sauvage la veille en Géorgie. Finalement Guillaume va demander de l’aide et on a droit à un cours d’utilisation de la douche en russe au cours duquel on nous détaille toutes les modalités de jet d’eau and co.
P1080049

When the showe course is over, we can finally wash, it feels so good!
Next step: dinner. As we are a bit sick, we order rice and bananas. Guillaume tries to explain with his Russian basics, Laure makes mimes and drawings, we feel they are doing everything to understand us but we have doubts about the effectiveness of our communication. Indeed, we end up with a chicken leg, tomato salad, mashed potatoes and oranges. Too bad, it’ll be fine for tonight!
After a good night’s sleep, we feel better. To reach Astrakhan where we want to sleep at night, we have 600 km to go, very big day ahead. Luckily, we don’t get a chance to get bored:
The copilot work requires constant attention with indications like: turn right in 275 km

Le cours de douche terminé, on peut enfin se laver, quel bonheur!
Etape suivante: le dîner. Comme on est un peu malades, on commande du riz et des bananes. Guillaume essaie de leur expliquer avec ses bases de russe, Laure fait des mimes et des dessins, on sent qu’ils font tout pour qu’on se comprenne mais on a des doutes sur l’efficacité de notre communication. En effet, on se retrouve avec une cuisse de poulet, une tomate, de la purée de pommes de terre et des oranges. Tant pis ça ira bien pour ce soir!
Après une bonne nuit de sommeil, on repart un peu revigorés. Pour atteindre Astrakhan où on voudrait dormir le soir, on a 600 km à parcourir, grosse journée en perspective. Heureusement, on n’a pas le temps de s’ennuyer:
Le travail de copilote requiert une attention constante avec des indications du style: tournez à droite dans 275 km
P1080067

The route of the road is very changing

Le tracé de la route est très changeant
P1080082

and landscapes are so diversified that it leaves us speechless

et les paysages sont d’une variété qui nous laisse sans voix
P1080077

P1080073

P1080071

The day is punctuated by the crossing of Elista, a Mongolian town in the middle of nowhere where we see many temples, the firsts of our trip (and no it is not a Chinese restaurant where we will finally find rice ) and where people have slanted eyes, unlike their neighbors a few hundred kilometers to the north or south.

La journée est quand même ponctuée par la traversée d’Elista, une ville mongole au milieu de nulle part où on voit de nombreux temples, les premiers de notre voyage (et non ce ne sont pas des restau chinois où on va enfin trouver du riz) et où les gens ont les yeux bridés, contrairement à leurs voisins à quelques centaines de kilomètres au nord ou au sud.
P1080056

And at the end of the day, the steppe gradually turns into dunes.

Et en fin de journée, la steppe se transforme petit à petit en dunes.
P1080088

After 800 km of line, Guillaume can not resist going to see it from a little closer. Which inevitably ends up with a small crash.

Après 800 km de ligne droite, Guillaume ne peut pas résister à aller voir ça d’un peu plus près. Ce qui se termine immanquablement par un petit plantage.
P1080095

We finally arrive in Astrakhan at Ulfara’s exhausted, and the toilet’s spiders in the hut in the back yard scare us a bit.

The next day, after a nice sleep-in, the place seems more welcoming. There are flowers everywhere, everything is very colorful thanks to Ulfara’s talents and her dad’s (he is a painter), it is very cheerful and calm, which enables us to rest.

On arrive finalement à Astrakhan sur les rotules chez Ulfara, où les araignées des toilettes dans la cabane au fond du jardin nous font une frayeur nocturne.

Le lendemain, après une petite grasse matinée, les lieux semblent tout de suite plus hospitaliers. Il y a des fleurs partout, tout est très coloré grâce aux talents d’Ulfara et de son papa qui est peintre, c’est très chaleureux et très calme, ce qui nous permet de bien nous reposer.
P1080102

P1080100

We take a walk by the Volga

On va faire un petit tour à côté de la Volga

P1080104
P1080125

P1080116

P1080110

P1080113

And when we come back, a nice surprise is waiting for us on the bike, Ulfara thank you for this beautiful memory. After all, Russia was nice 😉

Et au retour, une jolie surprise nous attend sur la moto, merci Ulfara pour ce beau souvenir. Allez, tout compte fait, la Russie c’était bien 😉

P1080129